Le fédéralisme est un pilier de la Suisse politique. Suivant le principe de subsidiarité, la plus petite unité reçoit un maximum d'autodétermination. L'idée est, en effet, la suivante: tant que cette plus petite unité dispose des ressources correspondantes, elle est la plus apte à savoir ce qu'il faut faire.

Identité auto-souveraine lors du colloque «Educa23»

Il est intéressant de noter que dans l'espace numérique – plus concrètement dans le traitement des identités numériques et de leurs données – les mêmes réflexions existent sous le mot-clé «identité auto-souveraine». Pourquoi les données d'un individu ne devraient-elles pas être conservées par l'individu lui-même? Pendant longtemps, la réponse a été: parce que c'est techniquement difficile à faire.

Les développements technologiques actuels offrent désormais des possibilités pour la gestion autodéterminée de l'identité numérique et des données qui y sont liées. Ainsi, la discussion sur l'«identité auto-souveraine» gagne en pertinence. Cela est rendu possible par exemple par les blockchains. Lors de notre colloque du 21 juin 2023 sur le thème «blockchains dans la formation», nous examinerons entre autres cette discussion dans le contexte de l'éducation.

Les résultats d'examen de Chloé: gérés de manière autonome

Dans notre troisième épisode de la série de vidéos sur le thème «blockchains dans la formation», nous montrons à quoi pourrait ressembler concrètement la gestion autonome des données pour une apprenante ou un apprenant. Nous y faisons la connaissance de Chloé. Elle transmet tous les résultats d'examen nécessaires pour son CFC d'horticultrice. Elle gère ces résultats d’examen de manière autonome.

Afin de pouvoir charger une vidéo depuis Vimeo, vous devez autoriser les cookies pour «Analyse et statistiques» et «Confort et partenariat».

Avez-vous manqué les épisodes précédents?

Retrouvez l'ensemble des épisodes de la série de vidéos sur les blockchains dans la formation, en un seul endroit.

Articles associés

23.3.2023

La Digital Identity & Data Sovereignty Association (DIDAS) permet à un écosystème suisse de voir le jour. L'objectif est de créer un avenir inclusif, respectueux de la protection des données et fluide pour les besoins numériques et de données de notre société. Daniel Säuberli, président et co-fondateur de DIDAS, nous a donné des informations sur l'identité numérique auto-souveraine.

22.3.2023

Comment exploiter les blockchains dans le système éducatif? Nous nous pencherons sur cette question lors de notre colloque «Educa23». En guise d'avant-goût, nous montrons dans une série de vidéos comment les blockchains révolutionnent l'échange de données. Dans la première vidéo, nous expliquons la délivrance d'un contrat d'apprentissage sous forme de justificatif numérique vérifiable.

27.4.2023

Les infrastructures et technologies innovantes stimulent la numérisation dans le système éducatif. Notre colloque 2023 fait le point sur les «blockchains dans la formation», devient interactif et rend les bases tangibles. Comme dans notre vidéo, David pourrait à l'avenir recevoir son contrôle de compétences via une connexion directe et cryptée.

19.9.2023

La collaboration avec des projets d'utilisation des données nous permet d'éclairer l'écosystème des «données de l'éducation» à l'aide de cas concrets issus de la pratique et de tester des solutions à la croisée des différents groupes d'intérêts. Les expériences faites jusqu'à présent le montrent: malgré toute l'hétérogénéité, les mêmes questions préoccupent.