Contenu

Dans les limites de leurs compétences respectives, la Confédération et les cantons veillent ensemble à la qualité et à la perméabilité de l’espace suisse de formation. L’article 61a est inscrit en ces termes depuis le 21 mai 2006 dans la Constitution fédérale de la Confédération suisse. Sur cette base, la Confédération a fait entrer en vigueur la Loi sur la coopération dans l’espace suisse de formation (LCESF) au 1er janvier 2017. La numérisation occupe une place centrale dans la Déclaration 2019 sur les objectifs politiques communs concernant l’espace suisse de formation. L’agence spécialisée Educa est l’instrument commun de la Confédération et des cantons pour le développement de la qualité dans l’espace numérique de formation. La gestion stratégique des mandats est assurée par la Direction des processus de coopération dans l’espace suisse de formation (DP COF).

«Les possibilités et les offres numériques se développent à un rythme rapide. C’est une grande opportunité pour la formation. L’enseignement devient plus varié et plus individuel; apprendre et étudier deviennent indépendants du lieu. Mais les exigences en expertise dans les domaines de l’infrastructure, de la compatibilité des systèmes et de la protection des données s’accentuent. Il est essentiel pour les cantons de reconnaître les tendances et de définir, sur la base d’analyses précises, la voie qu’ils veulent suivre en matière de numérisation. Educa prépare cette expertise et soutient ainsi les cantons dans leur cheminement vers l’avenir numérique.»
Susanne Hardmeier, Secrétaire générale de la CDIP

«La société actuelle est caractérisée par des développements rapides de la numérisation. Dans le domaine dela formation, la numérisation offre de nouvelles méthodes et possibilités pour l’enseignement et l’apprentissage ainsi que de nouvelles formes d’utilisation des données et de monitorage pour le contrôle du système éducatif. Dans le même temps, le système est confronté à des défis tels que l’égalité des chances, la protection des données et l’infrastructure scolaire. Les prestations d’Educa à l’interface entre la formation et la numérisation contribuent à faire évoluer notre système éducatif vers une intégration bien pensée et cohérente de la numérisation.»
– Josef Widmer, directeur suppléant du SEFRI

Comité de coordination Numérisation

Le Comité de coordination Numérisation de l’éducation (CC N) sert de plateforme d’échange stratégique et de développement interdisciplinaire dans l’espace numérique suisse de formation.

  • il assure une observation attentive des évolutions intervenant dans le domaine de la numérisation, observe et évalue les changements et tendances en lien avec la formation  dans le contexte de la numérisation et identifie les nouvelles thématiques à prendre en compte dans le développement de la politique de la formation;

  • il coordonne le suivi scientifique et statistique du domaine TIC et formation et fait évaluer les connaissances se rapportant à l’utilisation des TIC dans l’enseignement, aux compétences associées à leur maîtrise et aux répercussions de la numérisation sur l’enseignement dans le cadre du Monitorage de l’éducation en Suisse;

  • il encourage la collaboration à travers des réseaux institutionnels et professionnels et pourvoit au renforcement du dialogue entre les divers groupes concernés, de manière à ce que des solutions et mesures applicables à l’échelle suisse puissent être proposées aux décideurs politiques;

  • il veille à la participation des principaux acteurs et à la prise en compte des travaux pertinents lors du lancement de projets d’envergure nationale;

  • il assure l’échange d’informations sur les projets mis en œuvre par la Confédération et les cantons dans le domaine de la numérisation de la formation  et veille en particulier à une utilisation judicieuse des synergies existantes;

  • il coordonne au besoin la communication et les relations publiques sur les questions d’ordre stratégique et sur les projets menés à l’échelle suisse;

  • il peut, avec l’accord de la Direction des processus Coopération dans l’espace suisse de formation, mandater des études de tendance et faire évaluer la pertinence de nouveaux projets et institutions.

La direction du CC N est assurée par la direction du Secrétariat d’État à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) et par le Secrétariat général de la Conférence suisse des directeurs de l’instruction publique (SG CDIP).

Quatre thèmes prioritaires

Le CC N a défini quatre thèmes prioritaires en rapport avec la numérisation dans l’éducation:

  • Conditions cadres techniques: comme première mesure, l’Assemblée plénière de la CDIP des 24 et 25 octobre 2019 a décidé de créer une Fédération nationale des services d’identité pour l’école obligatoire et le degré secondaire II (Edulog). Educa, en tant que secrétariat, est responsable de la mise en service et de la conclusion des contrats de la Fédération avec les fournisseurs d’identité et de services.   
  • Accès aux données, propriété des données et protection des données: en  2019, une équipe interdisciplinaire de l’agence spécialisée Educa a publié avec des expertes et experts le rapport «Données dans l’éducation – Données pour l’éducation». Les conditions cadres pour une gouvernance durable des données sont actuellement élaborées sur cette base.
  • Monitorage basé sur les données: Le Comité de coordination Monitorage de l’éducation (CC M) est responsable du monitorage conjoint de l’éducation par la Confédération et les cantons. Un rapport approfondi doit maintenant montrer les effets de la numérisation et créer une base pour les exigences futures relatives au traitement des données de l’éducation.
  • Acteurs dans le domaine de la numérisation et de la formation: en juin 2019, un premier dialogue a eu lieu entre les responsables de la formation des deux niveaux institutionnels de la Confédération et des cantons, les acteurs du secteur Edtech et des personnes issues de la pratique scolaire et de l’enseignement. Ce format d’événement sur invitation est organisé deux fois par an sur différents thèmes.

Statut et contrat de prestations

Le 1er janvier 2021, l’agence spécialisée Educa aura un nouveau statut d’institution de droit public sous le contrôle de la CDIP et du SEFRI. Le contrat de prestations pour les années 2021 à 2024 est basé sur les cinq thèmes principaux, qui sont continuellement développés et mis à jour sur ce site web:

  • Technologies éducatives
  • Sécurité informationnelle et juridique
  • Identité numérique
  • Utilisation des données
  • Innovations