Monitorage de l’espace numérique de formation

Dans le cadre du monitorage de l’éducation, le Programme de travail 2017-2020 de la Coopération Confédération-cantons en matière de formation (COF) prévoit de faciliter l’acquisition systématique d’informations utiles au pilotage du domaine des technologies de l’information et de la communication (TIC) et de l’éducation.

JAMES, MIKE et Cie

Menées à l’échelle cantonale, régionale, nationale et internationale, des enquêtes et des rapports concernant les TIC dans l’enseignement donnent des indicateurs et font l’inventaire des mesures existantes et des tendances. Elles évaluent les pratiques et les compétences médiatiques des enfants et des jeunes suisses. Quelle que soit leur envergure, ces études – JAMES, MIKE, ICILS, PISA ou encore EU-KIDS Online – comblent un manque d’informations et aident à mieux cibler les besoins du système éducatif.

Etudes supplémentaires

Transformation numérique 2017


La Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse (CFEJ) a mandaté Sarah Genner de la Haute école zurichoise de sciences appliquées (ZHAW) pour examiner l’influence de la numérisation sur les enfants et les jeunes en Suisse. Le rapport analyse les conséquences de la transformation numérique en mettant notamment l’accent sur la formation, le travail et le temps libre. Pour de nombreux jeunes, les réseaux sociaux et le fait d’être joignable à tout moment renforcent le sentiment de pression face à l’obligation de répondre rapidement, de réussir sa vie et d’avoir un physique attirant. Les compétences techniques doivent être complétées par des compétences transversales.
Genner, S. (2017): Digitale Transformation: Auswirkungen auf Kinder und Jugendliche in der Schweiz – Ausbildung, Bildung, Arbeit, Freizeit



ICILS 2013 (International Computer Information and Literacy Study)

Le projet de recherche ICILS est une étude comparative internationale à laquelle ont participé plus de 20 pays en 2013, dont la Suisse. Basée sur des tests effectués sur ordinateur, il vise à évaluer les compétences des élèves en fin de scolarité obligatoire et leurs aptitudes à vivre dans la société de l’information en analysant leur capacité à se servir des nouvelles technologies à l’école et en dehors du cadre scolaire. L’échantillon national comprenait 3’325 élèves, 910 enseignantes et enseignants, 144 directeurs, directrices et responsables TIC. En comparaison internationale, les élèves suisses sont jugés moyens et se classent au 9e rang. La fréquence d’utilisation de l’informatique à l’école et le niveau des infrastructures scolaires sont jugés au-dessous de la moyenne..

ACER: ICILS 2013 (anglais)

Cette page en: Deutsch English

Dernière actualisation de cette page: 28.11.2019

Job

Support