Notre travail doit contribuer au parcours d'apprentissage numérique de toutes les actrices et de tous les acteurs dans le domaine de l'éducation. Dans ce contexte, les données jouent depuis plusieurs années un rôle central. En combinaison avec l'intelligence artificielle (IA), cette importance ne cesse de se renforcer dans notre portfolio. Notre engagement dans ces domaines se reflète dans notre rapport annuel.

Bonne lecture!

Articles associés

L'intelligence artificielle (IA) dans la formation offre un potentiel d'apprentissage individualisé et aide dans les tâches répétitives comme les corrections. Il existe toutefois des défis réglementaires et éthiques. Le guide (en allemand et en anglais) élaboré dans le cadre du «bac à sable de l'innovation pour l'IA» offre un aperçu des aspects juridiques lors de l'utilisation d'applications d'IA.

Dans les écoles du secondaire II, les médias numériques sont encore utilisés en premier lieu pour des activités d’apprentissage passives. Les formes d’apprentissage actives, interactives et constructives sont plutôt rares, même dans les écoles professionnelles où le recours aux technologies numériques est à présent plus intense. Tel est le résultat principal de l’étude DigiTraS II.

Le Conseil d'État du canton du Tessin veut valoriser et promouvoir les opportunités offertes par la numérisation et les nouvelles technologies dans les écoles et la formation professionnelle. Il s'agit de l'un des objectifs du «Programme de législature pour la période 2023–2027», présenté par le Conseil d'Etat.

Les écoles de la ville de Zoug veulent explorer et utiliser le potentiel de l'intelligence artificielle (IA) pour l'éducation. En collaboration avec la HEP de Lucerne et la HEP de Zoug, des lignes directrices et des bases ont été développées afin d'appliquer l'utilisation de la nouvelle technologie dans l'enseignement à partir de mars 2024.