Ces dernières années, les écoles ont investi de plus en plus dans l'achat d'ordinateurs portables, de tablettes, d'interfaces et d'autres infrastructures numériques. Cependant, on oublie souvent que le simple équipement ne suffit pas à assurer la transformation numérique de la salle de classe. Les enseignantes et enseignants ont également besoin d'outils et d'instruments numériques appropriés et doivent savoir comment les utiliser en classe. Face à l'immense quantité de technologies éducatives différentes, la question se pose toutefois de savoir comment le corps enseignant peut trouver et choisir les outils adéquats. Le «Swiss National EdTech Testbed Programm» du Swiss EdTech Collider, basé à l’EPFL Innovation Park à Ecublens et aussi auprès de BeLEARN à Berne, s’engage à relever ce défi et à soutenir les écoles de toute la Suisse dans leur transformation numérique.

Le corps enseignant évalue les nouvelles technologies

En novembre 2022, le nouveau programme Testbed, soutenu par la Jacobs Foundation et la Gebert Rüf Stiftung, a été lancé. Cette nouvelle initiative vise à aider le corps enseignant à tester les nouvelles technologies éducatives dans leurs cours. Les enseignantes et enseignants peuvent non seulement tester gratuitement les nouveaux outils, mais ils sont également initiés à l'outil numérique par l'équipe Swiss EdTech Collider (composée de deux anciens enseignants) et, si nécessaire, accompagnés en classe pour la mise en œuvre et l'utilisation. Après avoir testé les outils numériques, ils évaluent l'outil et le notent sur la base de différents critères tels que la facilité d'utilisation et la valeur ajoutée pédagogique. Les entreprises EdTech reçoivent ainsi un précieux feed-back de la pratique et peuvent mieux adapter leurs innovations aux besoins de l'enseignante ou de l’enseignant et des élèves. Le «Swiss National EdTech Testbed Programm» est donc une offre précieuse non seulement pour les écoles et le corps enseignant, mais aussi pour les entreprises EdTech, car celles-ci profitent directement des expériences et des réactions des enseignantes et enseignants et peuvent adapter et améliorer leurs produits si nécessaire.

La transformation numérique du système éducatif représente sans aucun doute un grand défi, mais elle offre également un nombre incroyable d'opportunités.Grâce à l'utilisation des technologies éducatives, les enseignantes et enseignants peuvent par exemple mieux individualiser leur enseignement et l'adapter aux besoins des élèves. De plus, les outils numériques peuvent aider à rendre l'enseignement plus interactif et plus motivant. Même si les avis divergent fortement concernant l'utilisation des technologies éducatives dans l'enseignement, toutes les expertes et tous les experts s'accordent sur un point: à l'avenir, l'importance des solutions numériques favorisant l'apprentissage dans l'enseignement continuera de croître. Le corps enseignant doit se pencher sur cette évolution et se former afin de pouvoir utiliser les technologies éducatives de manière judicieuse et optimale dans ses cours.

Echange entre les pays

Il n'y a pas qu'ici, en Suisse, que les outils numériques sont de plus en plus utilisés dans le système éducatif: l'utilisation d'outils numériques dans l'enseignement et l’apprentissage croît dans le monde entier. Dans plusieurs pays, notamment scandinaves, des «EdTech Testbed Programm» spécifiques, tels que celui proposé par le Swiss EdTech Collider depuis novembre 2022, sont déjà utilisés à grande échelle. Le Global Edtech Testbed Network GETN a été créé récemment afin d'échanger de manière optimale les expériences, les meilleures pratiques et les connaissances accumulées entre les principaux «EdTech Testbed Programm» des différents pays. Le Swiss EdTech Collider participe activement à ce réseau en tant qu'organisation partenaire et contribue ainsi à renforcer et à faire progresser l'échange mondial dans ce domaine thématique passionnant.

 

Auteure

Portrait Carmen Sieber
Carmen Sieber
Gestionnaire de programme Swiss National EdTech Testbed Programm
Swiss EdTech Collider

Articles associés

Jessica Dehler Zufferey, directrice exécutive du LEARN, Center for Learning Sciences, de l'EPFL, nous explique pourquoi il faut des données pour façonner l'éducation et quels sont les avantages d'accompagner les projets de formation par une recherche empirique.

Dans un monde numérique, la transmission de diplômes et de certificats de travail analogiques pose des problèmes et génère des montagnes de données personnelles. Les justificatifs numériques peuvent aider dans ce cas, car ils améliorent deux choses: la connectivité – c'est-à-dire la transmission la plus simple possible – et l'économie de données de tels échanges de données. Nous montrons comment cela se passe concrètement dans la quatrième vidéo de la série sur le thème «Blockchains dans la formation».

La Digital Identity & Data Sovereignty Association (DIDAS) permet à un écosystème suisse de voir le jour. L'objectif est de créer un avenir inclusif, respectueux de la protection des données et fluide pour les besoins numériques et de données de notre société. Daniel Säuberli, président et co-fondateur de DIDAS, nous a donné des informations sur l'identité numérique auto-souveraine.

Comment exploiter les blockchains dans le système éducatif? Nous nous pencherons sur cette question lors de notre colloque «Educa23». En guise d'avant-goût, nous montrons dans une série de vidéos comment les blockchains révolutionnent l'échange de données. Dans la première vidéo, nous expliquons la délivrance d'un contrat d'apprentissage sous forme de justificatif numérique vérifiable.