Quelle est l'utilité d'un guichet pour les questions relatives à l'utilisation des données?

Lea Marti: L'utilisation des données est un sujet de plus en plus important. Nous divulguons toutes et tous quotidiennement des informations sur nous-même. Parfois de manière plus consciente en publiant un article, parfois de manière plus inconsciente en cliquant sur la bannière de cookie. Les médias numériques facilitent la collecte de données et permettent de nouvelles utilisations de ces données. La protection et l'utilisation de ces données soulèvent de nombreuses nouvelles questions, y compris pour l'administration. En tant qu'unité administrative, on est fortement sollicité. Certes, de nombreuses réponses et aides voient le jour, mais on travaille aussi beaucoup en parallèle et les connaissances générées ne sont pas accessibles ou trouvables par toutes et tous. Il est donc très utile que ces questions soient traitées par un guichet et que les connaissances soient ainsi centralisées et partagées. De plus, cela permet de clarifier les besoins d'action à l'échelle suisse et d'initier de nouveaux développements.

«  Mais je vois aussi dans ce guichet une chance de se pencher sur les grandes questions et d'initier de manière active de nouveaux développements.  »

Quelles sont vos attentes vis-à-vis du guichet?

Pour qu'un guichet pour l'ensemble de la Suisse soit pertinent et utile, il doit fournir des retours concrets et pratiques dans un délai utile. Donc, par ex., une recommandation concrète sur une application. Pour ce faire, les connaissances déjà existantes pourraient être utilisées. Ces connaissances devraient être mises en commun et être accessibles à toutes et tous, par ex. via un recueil de «questions fréquentes». Mais je vois aussi dans ce guichet une chance de s'atteler aux grandes questions, par ex. à qui appartiennent les données, et d'initier de manière active de nouveaux développements, par ex. une stratégie OpenData.

Dans quel cas contacteriez-vous le guichet?

Nous avons récemment reçu une demande d'un père concernant une application de communication. L'école de son enfant utilise désormais cette application et a demandé à tous les parents de communiquer à l'avenir avec l'école par le biais de cette application. Ce père s'inquiétait et voulait savoir si les données de son enfant étaient suffisamment protégées. Il s'agit d'une demande légitime, qui préoccupe également les écoles. En même temps, il est toujours difficile de répondre à ces questions concernant des produits concrets. Nous ne pouvons pas examiner chaque application individuellement, il y en a tout simplement trop et leurs directives de protection des données ne sont pas non plus les mêmes. Certes, il existe le Navigateur d'Educa, qui évalue les applications et les programmes sous l'angle de la protection des données, mais il manque une recommandation concrète indiquant si l'application peut être utilisée et dans quelles conditions. Il serait très utile d'obtenir sur ce point une réponse concrète de la part du guichet pour les questions relatives à l’utilisation des données.

Interlocutrice

Portrait Lea Marti
Lea Marti
Collaboratrice scientifique et directrice suppléante
Section organisation de la Division de la scolarité obligatoire du canton d'Argovie, Département de la formation, de la culture et du sport

Articles associés

15.6.2022

A partir du 1er juillet 2022, notre service desk répondra aux questions provenant des directions d'écoles et de l'administration de l'éducation, et relatives à l'utilisation et à la protection des données dans le système éducatif. En outre, des projets peuvent être soumis dans le cadre du programme de développement d'une politique d'utilisation des données.

6.2.2023

Les écoles sont toujours davantage confrontées à la problématique de l’utilisation et de la protection des données. Christian Flueckiger, préposé à la protection des données et à la transparence Jura Neuchâtel, donne un éclairage sur cette thématique.

28.4.2022

À quoi pourrait ressembler à l'avenir l'architecture d'un échange de données sûr et responsable dans la formation professionnelle? Kevin Saner, analyste de systèmes informatiques chez Educa, présente sa vision d'une fédération des données pour la formation professionnelle et met en évidence le potentiel des nouvelles technologies.

25.1.2023

Les justificatifs numériques nous intéressent dans le cadre de la conception d'une fédération des données pour la formation professionnelle. Les microcertifications sont un bon exemple de l'utilisation possible des justificatifs numériques à l'avenir. Dans cet interview, nous faisons le point avec Laurin Reding de SwissCore sur les microcertifications et les développements en la matière dans l'Union européenne (UE).