Si l'on considère l'espace suisse de formation sous un angle systémique, on constate que les structures existantes commencent à se modifier, que des acteurs interviennent pour la première fois et que des coopérations d'un genre nouveau voient le jour. Une nouvelle pratique se trouve au cœur de l'espace numérique de formation. Cela nous amène à cultiver de nouvelles formes de coopération et d'échange. Des visions communes du futur espace de formation ainsi que des objectifs similaires constituent la base de ces coopérations.

Nous construisons des alliances avec des acteurs qui modifient les pratiques éducatives et contribuent au développement de la qualité et de l'innovation dans l'espace suisse de formation. Ensemble, nous accordons une grande importance à la mise en réseau. La transmission de connaissances sur les thèmes de la numérisation dans l'éducation est également centrale.

BeLEARN construit un pont de la recherche vers la pratique et de la pratique vers la recherche. L'association – portée par les activités de la Haute école fédérale de formation professionnelle, de la HEP Berne, de la Haute école spécialisée bernoise, de l'Université de Berne et de l'EPFL et financée par le canton de Berne – met rapidement les derniers résultats de la recherche au service de la pratique éducative. BeLEARN intègre en outre des questions issues de la pratique dans la recherche. Les voies de communication entre nous et BeLEARN sont courtes. Ainsi, des situations d'apprentissage et d'expérimentation communes sont créées en toute simplicité. Par ailleurs, nous échangeons des idées et des réflexions. Il en résulte une collaboration informelle, mais néanmoins régulière et familière avec BeLEARN. Ensemble, nous façonnons l'espace numérique suisse de formation.

Articles associés

Les écoles de la ville de Zoug veulent explorer et utiliser le potentiel de l'intelligence artificielle (IA) pour l'éducation. En collaboration avec la HEP de Lucerne et la HEP de Zoug, des lignes directrices et des bases ont été développées afin d'appliquer l'utilisation de la nouvelle technologie dans l'enseignement à partir de mars 2024.