Ce n'est pas uniquement depuis les fermetures d'écoles liées à la COVID-19 au printemps 2020 que la numérisation a modifié l'apprentissage, l'enseignement et la vie dans les écoles. L'importance des technologies numériques pour la structuration et l'organisation des institutions, des contenus et des interactions dans le système éducatif croît depuis des années. Ceci résulte, d'une part, des changements induits par la numérisation dans la société et sur le marché du travail, et des exigences qui en résultent pour le système éducatif.D'autre part, cela découle du potentiel (attendu) des technologies numériques à contribuer à une organisation efficace, efficiente et équitable de l'espace suisse de formation.

Numérisation: opportunités et défis

L'utilisation des technologies numériques offre de nouvelles possibilités pour:

  • l'organisation de l'école et de l'enseignement,
  • l'accès aux contenus d'apprentissage et aux informations, 
  • l'individualisation des objectifs et des parcours d'apprentissage,
  • la conception de l'apprentissage coopératif,
  • le monitoring et le pilotage du système éducatif, de ses institutions et de ses acteurs. 

Parallèlement à ces opportunités, les inquiétudes augmentent autour de l'utilisation de ces technologies, qui pourrait avoir des effets secondaires indésirables importants. Ces craintes concernent, par exemple, les questions de la sécuritédes données ou l'influence de l'utilisation des ressources numériques sur le bien-être psychologique et les performances d'apprentissage des élèves.

État actuel des connaissances sur la numérisation dans l'éducation 

Le rapport «La numérisation dans l'éducation»compile les connaissances sur l'utilisation des ressources numériques, les effets de cette utilisation et les conditions de leur usage réussi dans le système éducatif suisse du degré primaire au degré secondaire II. Ces connaissances sont préparées, évaluées et traitées de manière à ce que la numérisation dans les institutions des différents degrés puisse être décrite, expliquée et évaluée. Le rapport se base exclusivement sur l'analyse de la littérature scientifique et des ensembles de données secondaires. La valeur informative des statistiques éducatives et de la recherche en matière d'éducation y est examinée de manière critique par rapport aux questions sélectionnées.

Premiers résultats: les différences s'accentuent

Les résultats montrent, par exemple, que l'équipement des écoles enterminaux numériquesn'a cessé de croître ces dernières années. Parallèlement, cependant, les différences entre les écoles se sont également accrues. L'utilisation des ressources numériques dans l'enseignement et l'apprentissage a aussi augmenté de manière constante ces dernières années. Toutefois, il existe de nettes différences selon les régions linguistiques: les ressources numériques sont plus fréquemment utilisées en Suisse alémanique qu'en Suisse latine.

Les résultats montrent également que l'utilisation de ressources numériques peut accélérer les processus d'apprentissage et améliorer les performances d'apprentissage, mais que le type d'utilisation et la qualité de la ressource utilisée sont décisifs.

Public cible et objectifs

Le rapport est principalement conçu comme une source d'information pour la politique de l'éducation, l'administration de l'éducation et le public intéressé par la politique de l'éducation. Pour la première fois, il traite de manière complète de l'état actuel des connaissances sur la numérisation dans l'éducation et fournit des informations sur les éventuelles lacunes en la matière. Nous avons rédigé le rapportsur mandat de la Confédération et des cantons dans le cadre du monitorage de l'éducation. Nous avons été soutenus par un groupe d'accompagnement scientifique.

Articles associés

Le projet IDENTI du canton de Lucerne s'intéresse à l'identité numérique des élèves et met en lumière les conditions-cadres des moyens d'enseignement numériques ainsi que des applications. Karin Weber et Reto Buchmann, qui assument la codirection du projet, ont esquissé pour nous les premières solutions aux défis identifiés.

Pour une politique d'utilisation des données qui tienne également compte des questions d'équité en matière d'éducation, il faut un dialogue avec toutes les parties prenantes: la recherche, l'environnement scolaire, les entreprises EdTech et l'administration de l'éducation. Le prof. Dr Kenneth Horvath, directeur du projet de recherche «Algorithmic Sorting in Education» à la HEP de Zurich, l'explique dans sa contribution.

Dans le système éducatif fédéral, il existe différentes responsabilités en matière de protection des données pour les moyens d'enseignement numériques et les applications d'apprentissage. Cela entraîne des incertitudes, comme le montre le projet d'utilisation des données dans le canton d'Argovie. Des responsabilités claires et une sensibilisation sont nécessaires.

Notre nouvelle série de podcasts est consacrée aux données dans l'espace numérique de formation. Le premier épisode de cette série répond aux questions suivantes: que sont les flux de données, pourquoi sont-ils importants et que pouvons-nous en apprendre?