Nous avons été mandatés en août 2020 par la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) et le Secrétariat d'État à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI) pour l’initialisation d’un projet qui a pour objectif d’améliorer l’accès et l'échange des données dans la formation professionnelle.

Pour mieux comprendre les besoins des parties prenantes et développer des propositions de solution, nous avons mené des discussions avec de nombreux acteurs de la formation professionnelle:

  • offices cantonaux de la formation professionnelle
  • Conférence tripartite de la formation professionnelle (CTFP)
  • organisations du monde du travail
  • Centre suisse de services Formation professionnelle | orientation professionnelle, universitaire et de carrière (CSFO)
  • Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO)
  • et prestataires de services

Le cœur du projet est la mise en place d’une fédération des données pour la formation professionnelle. L'idée est de permettre la récupération et la compilation de manière décentralisée des données nécessaires à partir des sources de données correspondantes. Il s'agit en particulier de clarifier quelles bases légales sont nécessaires pour établir une telle fédération et à quelles exigences l'infrastructure technique doit répondre.

Calendrier

Il est prévu que la phase d'initialisation se termine fin juin 2021. Nous élaborerons d'ici là un mandat de projet à l’intention de la CDIP et du SEFRI, qui décideront ensuite de la conception de cette fédération.

Ähnliche Inhalte

L’utilisation croissante des technologies numériques de l’information et de la communication génère un volume toujours plus important de données dans le domaine de l’éducation. Le rapport «Données dans l’éducation – Données pour l’éducation» formule des approches pour l’élaboration d’une politique d’utilisation des données dans l’espace suisse de formation.

Les données sont une ressource centrale dans l'espace numérique de formation. Elles contribuent à améliorer le système éducatif et la réussite de l'apprentissage et ont un potentiel d'innovation.

Le 16 mars 2020, les écoles sont restées vides. Les directions d’école et le corps enseignant ont abordé la crise avec une créativité sans précédent. Nous transformons en base pour l’avenir ce qui, dans la transformation numérique, a été initié longtemps avant la pandémie et aura un effet bien au-delà du COVID-19.