Plans d’études

Pour intégrer les enfants et les jeunes dans la société numérique, l’éducation aux médias et aux technologies de l’information et de la communication (TIC) est un aspect éducatif fondamental.

Scolarité obligatoire

L’éducation aux médias et aux TIC a été introduite de manière officielle dans les plans d’études régionaux issus de l’accord intercantonal sur l’harmonisation de la scolarité obligatoire du 14 juin 2007 (concordat HarmoS). Elle vise à rendre chaque élève capable de comprendre et d’utiliser les médias et les outils informatiques, d’en profiter et de s’en protéger. Elle permet aux élèves de découvrir leur principe de fonctionnement, de les utiliser lorsqu’ils apportent une plus-value par rapport à d’autres outils, de comprendre leurs complémentarités et d’en développer une utilisation efficace, créative et responsable. A ce titre, elle aborde des questions sociétales comme le droit à l’image, le droit d’auteur, la frontière entre vie privée et vie publique, le développement de l’esprit critique, etc.

En Suisse alémanique et au Tessin, les plans d’études incluent un autre aspect. Il s’agit de cours d’informatique qui visent à transmettre aux élèves des connaissances techniques et les concepts principaux liés au traitement automatisé des informations. Le but étant de se familiariser avec les bases de la programmation et du langage algorithmique pour pouvoir évoluer au mieux dans la société.

Toutes les disciplines sont concernées par l’intégration des médias et des TIC. Ces compétences étant transversales dans chaque plan d’études de chaque région linguistique, des liens avec chaque domaine disciplinaire ont lieu. Les modalités de mise en œuvre dépendent des infrastructures à disposition et des règlements cantonaux.

Suisse romande
Le Plan d’études romand (PER) est édicté par la Conférence intercantonale de l’instruction publique de la Suisse romande et du Tessin (CIIP). Il a été introduit progressivement de la rentrée scolaire 2011/2012 à l’année 2014/2015. Produit évolutif, le PER repose sur trois piliers: en plus des traditionnels domaines disciplinaires, il place à niveau égal les capacités transversales et la formation générale, dont font partie les «Médias, image et technologies de l'information et de la communication (MITIC)». Les modalités de la mise en œuvre des MTIC dans le programme scolaire dépendent de chaque canton.
Plan d'études romand: MITIC

Suisse alémanique
La Conférence alémanique des directeurs de l'instruction publique (D-EDK) a adopté le Plan d’études 21 (Lehrplan 21 (LP21)) en octobre 2014. Le LP21 repose sur des domaines disciplinaires et des modules composés de tâches transversales dont font partie les domaines de compétences «Médias et informatique».
Les 21 cantons concernés ont opté pour l’introduction progressive de plans d’études basés sur le LP21. Bâle-Campagne et Bâle-Ville sont les premiers à avoir commencé à l’introduire à la rentrée scolaire 2015/2016. Les autres cantons prévoient une introduction progressive à partir de 2017/2018 et 2018/2019.
Lehrplan 21: Medien und Informatik

Tessin
Le plan d’études tessinois (Piano di studio) est disponible depuis septembre 2015. Le canton du Tessin prévoit une phase de mise en œuvre progressive à partir de l'année scolaire 2015/2016 qui s'étendra sur trois ans. Comme pour le PER, le plan d’études tessinois repose sur trois piliers: disciplines d’enseignement, compétences transversales et contexte de la formation générale, dont font partie les «Technologies et médias».
Piano di studio: Tecnologie e media

Secondaire II

Le degré secondaire II comprend les filières des écoles de culture générale (écoles de culture générale et écoles de maturité gymnasiale) et les filières de la formation professionnelle initiale (certificats fédéraux de capacité (CFC), attestations fédérales de formation professionnelle (AFP) et maturité professionnelle).

  • Dans le domaine de la culture générale, la Confédération et les cantons se partagent les compétences, toutefois le pilotage stratégique, la réglementation et la mise en œuvre dépendent des cantons. Les plans d’études cadres relèvent de la compétence de la Conférence suisse des directeurs d’instruction publique (CDIP).

  • Pour ce qui est de la formation professionnelle, la Confédération assume le pilotage stratégique et la réglementation tandis que la mise en œuvre dépend des cantons. Les plans d’études cadres relèvent de la compétence de la Confédération.

L’informatique et la connaissance des médias et des technologies de l’information et de la communication (TIC) sont bien établis dans les plans d’études cadres du secondaire II. La CDIP examine la possibilité d’introduire l’enseignement de l’informatique obligatoire au gymnase. Il est prévu qu’elle se prononce en octobre 2017 sur la promulgation du plan d'études cadre pour l'informatique en intégrant les résultats de la procédure d'audition.

Selon les filières, il peut s’agir de disciplines à part entière, d’options complémentaires ou d’instruments à intégrer dans l’enseignement de manière transversale. Les cantons et les écoles édictent ensuite leur propre plan d’études, basé sur le plan d’études cadre correspondant. Des différences selon les filières et les régions sont observées étant donné une organisation décentralisée.

Guide concernant les compétences MITIC à l’école édité par la Plateforme Jeunes et médias
Compétences MITIC à l’école

Cette page en: Deutsch English

Dernière actualisation de cette page: 05.10.2017

Job